Prévention intoxications au monoxyde de carbone

L’agence régionale de santé vous informe :

A l’approche des épisodes de froid, l’actualité est marquée chaque année par la survenue de situations dramatiques liées aux intoxications au monoxyde de carbone (CO), lourdes de conséquences pour la santé des personnes. 

Provocant plusieurs décès par an, ce gaz inodore et invisible est la première cause de mortalité par gaz toxique en France. Sur la période du 1er septembre 2019 au 30 août 2020, 8 signalements d’intoxication accidentelle dans des logements particuliers ont été déclarés dans le département d’Ille et Vilaine impliquant 26 personnes dont 9 ont été transportées vers un service d’urgence.

Le monoxyde de carbone résulte plus particulièrement d’une mauvaise combustion des dispositifs fixes de production d’eau chaude et de chauffage, quelle que soit la source d’énergie utilisée (gaz, fuel, pétrole, bois…), associée le plus souvent à une insuffisance de ventilation.

Les appareils mobiles à combustion non raccordés, et notamment les chauffages d’appoint utilisés en continu, sont des dispositifs susceptibles de conduire également à des émanations importantes de ce gaz toxique.

Il en est de même de l’utilisation inappropriée, dans des espaces clos lors de travaux ou de circonstances particulières (tempêtes, inondations, coupures d’électricité …), de matériels équipés d’un moteur thermique, tels que les groupes électrogènes ou les motopompes. Ces derniers doivent impérativement être placés à l’extérieur des locaux.

Le maintien d’une aération permanente dans les locaux, la vérification des équipements et de leurs conditions d’installation ainsi que l’entretien des conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié au moins une fois par an demeurent les principaux gages de sécurité.

 En cas de suspicion d’une intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, nausées, vomissements…), les consignes de bonne conduite sont les suivantes :

à  Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;

à  Arrêter les appareils de combustion si possible ;

à  Faire évacuer les lieux ;

à  Appeler les secours (112, 18 ou 15) ;

à  Ne réintégrer les locaux qu’après l’avis d’un professionnel.

 

Dépliant CO

Covid 19 : la préfecture vous informe

Site préfecture d’Ille-et-Vilaine RAA

Dans le cadre des mesures pour faire face à l’épidémie de COVID-19, 2 arrêtés préfectoraux ainsi que le décret d’état d’urgence sanitaire n°2020-1262 du 16 octobre 2020 viennent d’être publiées :

– Arrêté préfectoral publié au RAA n° 35-2020-10-17-003 en remplacement du RAA n° 35-2020-10-17-001, portant anticipation des horaires de fermeture de l’activité bar sur le territoire de Rennes Métropole ;
– Arrêté préfectoral publié au RAA n° 35-2020-10-19-001 en remplacement du RAA n° 35-2020-10-17-002, portant obligation du port du masque dans les communes touristiques de Cancale, Dinard, Saint Briac sur Mer, Saint Jouan des Guérets, Saint Lunaire et Saint Malo.

 

2020-10-17-AP-EUS activité bar-à diffuser 2020-10-17-AP-EUS masque

communes touristiques-à diffuser AP-35-2020-10-09-002 portant prescriptions de mesures nécessaires face Covid

joe_20201017_0253_0021

 

Covid 19 : arrêté préfectoral sur les salles et rassemblements

Une nouvelle  prescription de plusieurs mesures nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le département d’Ille-et-Vilaine.

AP-35-2020-10-09-002 portant prescriptions de mesures nécessaires face Covid

Résumé des catégories :

Type L – salle d’audition, de conférence ou de réunion :

  • 100 personnes dans un sous-sol
  • 200 personnes dans l’ensemble des niveaux

Type L – salle de spectacles, de projection ou à usages multiples :

  • 20 personnes dans un sous-sol* 50 personnes dans l’ensemble des niveaux

Type CTS – chapiteaux, tentes et structures :

  • 50 personnes

Type PA – plein air :

  • 301 personnes

OSPAC : Ticket sport Toussaint

Pour les vacances de la TOUSSAINT nous proposons 10 journées TICKETS SPORT 

Mode d’emploi :

  1. Réservation des activités par téléphone au 06 98 57 76 14
  2. Validation de l’inscription en renvoyant le coupon signé
  • par voie postale à l’adresse suivante OCSPAC-BP 25054-35250 Saint Aubin d’Aubigné 
  • ou le déposer à Saint Aubin d’Aubigné dans la boîte aux lettres extérieure de l’OCSPAC (près de la poste) 

Le programme est joint à ce message et sera disponible sur le site de l’OCSPAC : www.ocspac.com

 

Règles sanitaires : port du masque lors du transport et dans les temps d’attente et de non pratique sportive. Désinfection des mains (avant la montée dans le bus, sur le temps du midi et avant de rentrer dans le car le soir). 

Préfecture : arrêté des mesures pour lutter COVID 19

COVID-19 :
Renforcement des mesures en Ille-et-Vilaine pour lutter contre la propagation du virus

Depuis plusieurs semaines, la circulation de la Covid-19 s’intensifie en Ille-et-Vilaine et plus particulièrement dans la métropole rennaise, où la densité et le brassage de populations sont propices à une diffusion rapide du virus. Au regard de la dégradation de la situation épidémiologique, la métropole de Rennes a été classée en « zone d’alerte renforcée » ce 23 septembre. Après avis de l’autorité sanitaire, concertation avec les collectivités locales et dialogue avec les représentants du monde économique, la préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry a décidé de prendre six nouvelles mesures pour lutter contre la circulation active du virus en Ille-et-Vilaine et sur le territoire de la métropole de Rennes et protéger les populations.

Reconnu depuis le 12 septembre 2020 comme une zone de circulation active du virus, le département d’Ille-et-Vilaine est placé depuis cette semaine en zone d’alerte renforcée. Le taux d’incidence y est en forte augmentation : en trois semaines, il est passé de 20 à 119,7 cas pour 100 000 habitants, avec un taux de positivité des tests de 7,5 %. Dans la métropole rennaise, les chiffres, très élevés, poursuivent leur progression, atteignant ce jour un taux d’incidence de 174,78 cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité de près de 10 %. La tranche d’âge la plus touchée par la diffusion de l’épidémie est celle des 16-25 ans, dont le taux d’incidence atteint 420,66 cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité des tests de plus de 13 %. Par ailleurs, le nombre de cas positifs augmente chez les personnes de plus de 66 ans augmente.

Territorialisées et proportionnées, les six mesures décidées par la préfète d’Ille-et-Vilaine viennent conforter et compléter celles prises précédemment.

Ainsi, à partir de ce samedi 26 septembre à 0h00, et pour une durée de 15 jours (jusqu’au 10 octobre inclus), les mesures nouvelles suivantes s’appliqueront :

  • dans le département d’Ille-et-Vilaine :

    Interdiction des événements réunissant plus de 1 000 personnes en simultané sur la voie publique, dans un lieu ouvert au public ou dans un établissement recevant du public, à l’exception des manifestations sur la voie publique.

    Les récépissés délivrés avant le 26 septembre 2020 pour les manifestations et événements déclarés sont abrogés. Interdiction des fêtes et soirées étudiantes ainsi que les animations et activités relatives à l’intégration des étudiants sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public.

      • dans la métropole de Rennes : Fermeture au public des salles de sport et des gymnases hormis pour les groupes scolaires et activités sportives participant à la formation universitaire, les activités parascolaires et toute activité sportive de mineurs, les sportifs professionnels et de haut niveau, les formations continues, les activités sportives liées à une prise en charge médicale, les activités sportives ou physiques de plein air. Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, dans les parcs et jardins publics, les espaces verts ainsi que sur les chemins de halage et les rives des plans d’eau intérieurs.

        Deux autres mesures entreront en vigueur lundi 28 septembre, pour quinze jours (jusqu’au 10 octobre inclus) :

        • dans le département d’Ille-et-Vilaine : Interdiction du prêt et de la location des salles polyvalentes, des salles des fêtes, des tentes, des chapiteaux et structures pour des manifestations privées à caractère amical, familial, festif ou associatif. Les activités d’intérêt général ou les activités régulières faisant l’objet d’inscriptions ou de programmations annuelles, non festives et non sportives pourront faire l’objet de dérogation. Sur le territoire de la métropole de Rennes, la dérogation dans le domaine du sport ne s’applique qu’aux activités et pour les publics autorisés dans les salles de sport et gymnases.

          • dans la métropole de Rennes : Cessation de l’activité « bar » à 22h pour les établissements dotés d’une licence IV ou d’une licence III. Les établissements dotés de la « petite licence restaurant » ou de la « licence restaurant » ne pourront vendre des boissons alcoolisées après 22h qu’à l’occasion des principaux repas.

            Ces mesures, qui visent à limiter les brassages de population tout en permettant la continuité de la vie économique, sociale et culturelle, sont indispensables pour permettre au système de soin d’assurer la prise en charge de l’ensemble des malades. Elles doivent permettre d’agir non sur les hospitalisations mais sur les contaminations.
            Elles ont été prises après avis de l’autorité sanitaire et à l’issue d’une concertation menée avec les élus locaux et le monde économique.
            Elles ne doivent en aucun cas faire oublier le respect des gestes barrières (lavage des mains, respect des distances, port du masque) et, plus globalement, la vigilance individuelle et collective autant dans la sphère publique que dans la sphère privée.

            Par ailleurs, l’ARS renforcera ses actions de prévention et de dépistage.

            La préfète de la région Bretagne, préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, en appelle au civisme et à la responsabilité de tous les habitants du département. C’est collectivement et individuellement que nous pourrons freiner la propagation du virus et éviter une dégradation de la situation.

            Arrete-mesures-lutte-COVID_Ille-et-Vilaine_200925

            CP_COVID19_Ille-et-Vilaine_ZAR_200925

            APICULTURE : déclarations des ruchers 2020

            Tout apiculteur, même avec une seule ruche, est en effet tenu de déclarer chaque année les ruches dont il est propriétaire ou détenteur, en précisant notamment leur nombre et leur emplacement. La période de déclaration est fixée entre le 1er septembre et le 31 décembre 2020 pour la campagne écoulée. Cette déclaration doit se faire prioritairement en ligne via le site : www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr

            Cette déclaration est indispensable pour localiser les ruchers afin de pouvoir assurer un suivi sanitaire efficace en apiculture

            PS : Les déclarations de ruches sur Cerfa papier 13995*04 envoyées après le 31 décembre (cachet de la poste faisant foi) ne recevront aucun traitement. Le récépissé est immédiatement adressé par mail en cas de déclaration en ligne. Il est également adressé par mail si l’apiculteur fourni une adresse électronique sur le Cerfa papier. Si l’apiculteur ne reçoit pas le récépissé, penser d’abord à vérifier les courriers indésirables ou spam, puis contacter l’assistance à la déclaration de ruches dans les plus brefs délais si cette vérification s’avère infructueuse (mail : assistance.declaration.ruches@agriculture.gouv.fr ; tél : 01 49 55 82 22). Noter qu’en l’application des règles relatives à la protection des données personnelles, il n’est pas possible de rééditer un récépissé après un délai de deux mois.

            cerfa_13995-04

            Mise en place d’un conseil des sages : appel à candidature

            L’équipe municipale renouvelée propose la mise en place d’un conseil des sages.

            Le conseil des sages est composé de 10 personnes, retraités, âgés d’au moins 55 ans. Ses membres mettent leurs compétences, leurs expériences et leur disponibilité au service de la collectivité. Tenus à un devoir de réserve, ils s’engagent à travailler dans le plus grand respect des libertés fondamentales de pensée et d’opinion et s’obligent à une stricte neutralité politique ou religieuse. Bénévoles, ils s’interdisent toute rémunération au titre des fonctions qui leur sont confiées.

            Pierrick BIARD est l’élu référent : Il assure l’interface entre le conseil des sages et la municipalité.

            Le conseil des sages se réunit au moins une fois par trimestre en formation plénière et peut aussi organiser sa réflexion au sein de groupes de travail internes.

            Ses réunions font l’objet d’un compte-rendu et ses travaux sont consignés dans un rapport remis à la municipalité.

            Instance de réflexion, de proposition et d’aide à la décision pour la municipalité, le conseil des sages a pour rôle :

            • Sur proposition de la municipalité ou à son initiative, de donner son avis sur des dossiers, des projets ou des questions d’intérêt général se rapportant aux domaines les plus variés (urbanisme, transports, vie sociale, développement économique, communication, citoyenneté…)
            • Faire remonter aux élus le ressenti de la population
            • Assurer une veille sur le territoire communal pour repérer d’éventuels problèmes et suggérer des pistes d’amélioration.

            Le conseil des sages est une instance consultative. Il n’a pas de pouvoir de décision. Il a un rôle de conseil, d’information et de réflexion sur des sujets identifiés par ses membres ou proposés par l’équipe municipale.

            Création du Conseil

            Si vous habitez la ville de Feins en étant inscrit sur les listes électorales, vous pouvez faire acte de candidature auprès du service démocratie de proximité représenté par Pierrick BIARD, soit par mail conseildessagesfeins@gmail.com  ou par téléphone au 06 13 48 79 71.

            Vous pouvez également postulez en ligne.

            Cliquez ci-dessous :

            https://forms.gle/NJ2ZbtepbeseX2rx9

            Pour la charte du conseil des sages :

            https://1drv.ms/w/s!AqjKPA7MO2sEgcRuApx5vLZrLohJLA

            Déstockage de Bois par la communauté de communes

            Dans le cadre du programme de valorisation du bois de bocage de son territoire, la Communauté de communes Val d’Ille-Aubigné produit depuis quelques années du bois bûche d’origine locale.

            Une première vente de déstockage à destination des particuliers du territoire est organisée en septembre-octobre.

            Le bois proposé à la vente a les caractéristiques suivantes :

            – Mélange d’essences avec un peu de résineux

            – Bois sec fendu en bouts 50cm

            Le stère est vendu au tarif de 65 € TTC.

            Nous ne proposons pas de service de livraison, le bois sera à votre disposition sur la plateforme biomasse d’Andouillé-Neuville, sur la ZA de l’Ecoparc (plan disponible en pièce jointe).

            5 créneaux vous sont proposés pour venir chercher votre bois :

            • Mercredi 23 septembre de 08h30 à 11h30
            • Jeudi 24 septembre de 13h30 à 16h30
            • Mardi 29 septembre de 8h30 à 11h30
            • Mardi 6 octobre de 13h30 à 16h30
            • Jeudi 8 octobre de 8h30 à 11h30

            Des agents seront présents sur la plateforme pour vous aider à charger vos commandes.

            Si ces créneaux ne vous conviennent pas, merci de le renseigner sur le bon de commande, nous essaierons d’ouvrir un nouveau créneau, sans vous garantir l’aide d’agents pour le chargement.

            Les quantités de bois à vendre étant limitées, les commandes seront traitées par ordre d’arrivée. Une deuxième vente devrait avoir lieu en novembre prochain.

            Si vous souhaitez passer commande, merci de nous retourner le bon de commande ci-joint.

            par mail (souhaité) à l’adresse : camille.jamet@valdille-aubigne.fr

            ou

            par courrier à : Communauté de communes Val d’Ille-Aubigné

            1 La Métairie

            35520 Montreuil le Gast

             

            bon de commande bois bûche déstockage

             

            Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET)

            Le Conseil régional, lors de sa session du 28 novembre 2019, a arrêté son projet de Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET).

            Après le recueil des avis des personnes publiques associées, il s’agit de permettre une nouvelle fois au public de prendre connaissance et de s’exprimer sur cet important projet pour l’avenir de la Bretagne :

            L’enquête publique aura donc lieu du mardi 18 août au vendredi 18 septembre prochain,

            en ligne via bretagne.bzh/enquetepublique-sraddet/

            et dans 7 sites différents (Saint Brieuc, Saint Malo, Rennes, Lorient, Pontivy, Quimper et Brest).

            D’autre part, une réunion publique d’information et de débat digitale sera organisée le jeudi 10 septembre de 18h30 à 20h30.

            Pour tous renseignements : bretagne.bzh/enquetepublique-sraddet

            affiche-promo-Enquete_publique_SRADDET

            Prévention des feux de forêt et des aires naturelles : la préfecture vous informe

            L’année 2019 a été marquée par une augmentation significative des incendies dans le département d’Ille-et-Vilaine. En effet, au mois de juillet et août de l’année dernière, le SDIS est intervenu à 336 reprises (242 feux d’aires naturelles — 6 feux de forêts — 80 feux de haies — 38 feux de tas de bois), sur 184 communes, ce qui représente une augmentation de 78 % par rapport aux 5 dernières années.
            212 hectares de terrain ont brûlé (203 ha d’aires naturelles — 2 ha de forêts — 3,6 ha de haies — 2,8 ha de tas de bois). Dans la majorité des cas, l’activité humaine est la cause de ces départs de feux : les travaux agricoles sont ainsi à l’origine de 30 % des feux d’aires naturelles.

            Caractérisé par une sécheresse prononcée dans certaines parties du territoire, le premier semestre 2020 a été propice aux incendies. L’état de la végétation, déjà fragilisé par les sécheresses de 2017 et 2019, a été un facteur aggravant lors de départs de feux volontaires ou accidentels.

            Dans ce contexte, il me paraît utile de vous rappeler les dispositions de l’article mer de l’arrêté du 20 avril 2015 réglementant l’usage du feu en Ille-et-Vilaine.

            • Toute l’année et dans l’ensemble du département, il est interdit à toute personne de porter ou d’allumer du feu sur les terrains boisés, plantations, reboisements et landes et à moins de 200 mètres de ces L’incinération des végétaux sur pied y est également interdite.
            • Du 1er mars au 30 septembre, dans ce même périmètre, il est interdit de fumer, à toute personne, y compris aux propriétaires forestiers et à leurs ayants droits, aussi bien qu’à tout usager des voies publiques traversant ces lieux.
            • Le brûlage à l’air libre des déchets verts ménagers et des professionnels est interdit toute l’année et dans tout le département sauf dans les foyers aménagés à l’intérieur ou attenants à une habitation pour un usage de chauffage (cheminée. chaudière) ou culinaire (barbecue) et visant des produits secs.

             

            1980.11.07_Arrete_interdiction_circuler 2015.04.20_Arrete_reglement_usage_foret

            MOBILITES : APPEL A PROJETS CITOYENS 2éme session

            La Communauté de communes Val d’Ille-Aubigné souhaite soutenir et encourager les initiatives citoyennes en faveur de la mobilité durable et a initié un appel à projets citoyens depuis 2015.

            Vous avez un projet en faveur des mobilités : récupération et réparation de vélos, pedibus, vélobus, spectacles sur la mobilité active, ateliers de sensibilisation… déposez votre projet avant le 28 septembre 2020.  Tout groupe de citoyens ou association peut y répondre.

            Pour participer, complétez la fiche projet AAP citoyens « mobilités » accompagné du règlement signé (documents disponibles sur le site internet du Val d’Ille Aubigné ou par mail à mobilites@valdille-aubigne.fr).

            Les projets retenus bénéficieront d’une aide financière de la Communauté de communes de 500 € à 1 000 € et pourront bénéficier, selon les besoins, d’un accompagnement technique pour la réalisation de leur projet.

            Les informations sur le fonctionnement de l’appel à projets, les critères de sélection des projets et les modalités de versement de l’aide sont disponibles dans le règlement AAP citoyens « mobilités ».

             

            Plus d’informations : www.valdille-aubigne.fr / mobilites@valdille-aubigne.fr, tél : 02 99 69 86 86